Autorisation de la HAAC No 0025/HAAC/12-2020/pl/P

Rédigé par 18 h 22 min Basketball, Sport

Basketball / USA : Un mois de Covid-19 en NBA

Normalement, il n’y a pas lieu de faire le point de la saison régulière de NBA, après seulement trente jours de compétition. Mais voilà, la saison 2020/2021 n’est pas une saison comme les autres. Pour les plus optimistes, c’est quand même une saison….à 72 matches, peut être !

Bilan de ce mois

Une poignée de matches a été reporté, pour cause de Protocole convid-19 et la Ligue a décidé d’aller de l’avant en attendant des jours meilleurs. Que retenir de ce mois de batailles dans des salles vides, en attendant des jours meilleurs ? Tout d’abord, rien ne semble différent dès que le ‘Jump ball’ de début de match est effectué par les arbitres.

Victor, Steph, Lebron, Luka, Bradley, Kevin, James, Zach et les …..

Puis il y a les performances individuelles mémorables de certains acteurs, à commencer par les 62 points de Steph Curry, les 60 points de Bradley Beal, les 30 points et plus, 10 passes décisives de James Harden lors de ces deux premiers matches avec les Nets de Brooklyn. Ensuite, côté équipe, on se souvient encore abasourdi des 51 points infligés par les Dallas Mavericks de Luka Doncic aux Clippers de Kawei Leonard et Paul George. Il y a aussi l’exil volontaire des Raptors de Toronto qui ont établi leur QG en Floride, histoire d’avoir moins de distance à parcourir pendant cette période incertaine. Le Camerounais Pascal Siakam tardant à retrouver son niveau, ils perdent 8 de leurs 10 premiers matchs avant de retrouver peu à peu leur jeu. Ils ont aussi perdu dans la foulée Serge Ibaka et Marc Gasol partis tous les deux à Los Angeles, le premier aux Clippers et le second aux Lakers.

…….déceptions

Parmi celles-ci les plus poignantes sont les Heat de Miami, champions en titre de la Conférence Est, vice-champions de la NBA qui ont du mal à reproduire leur performance de la bulle d’Orlando et des play-offs. A leur décharge, Jimmy Buttler n’a pu jouer que la moitié des matches. Même chose pour les Nuggets de Denver et les Pélicans de la Nouvelle Orléans qui n’arrivent toujours pas à convaincre.

Mais, de quoi espérer heureusement

Comme l’un des joueurs les plus sous côtés de la ligue, l’ancien double champion du concours de dunk du All star Game, Zach Lavigne. Pourtant il tire les Bulls vers le haut, et en fait une équipe très difficile à jouer avec ses 27,4 points, 4,8 rebonds, et 5 passes décisives par match. L’énigme Joel Embid. Il a apparemment décider de se prendre en main, de devenir régulier et de démontrer tout simplement tout le potentiel qu’on voit en lui. S’il continue sur la lancée des 25pts, 11 rebonds, 2.9 passes décisives, 1.4 interceptions et 1 contre par match, aligné jusqu’ici, il n’en sera pas loin.

Enfin, les valeurs sûres

Steph Curry est redevenu lui-même. Eloigné des parquets pendant un bon bout de temps, il affole à nouveau les compteurs et tire avec lui des Warriors que l’on n’attendait pas si tôt à si belle fête, surtout avec la nouvelle blessure de Klay Thompson. Et Lebron James continue de régner en défiant les âges. Il est toujours capable de dicter le tempo d’un match, et de réaliser des triple double à plus de 20 points chaque soir. C’est vrai que cela aide d’avoir comme coéquipier Anthony Davis ! Il est à l’heure actuelle le mieux placé pour le titre de MVP de la saison régulière ! Mais attention, la saison est encore longue.

Tony Dee.

 

Visited 14 times, 1 visit(s) today