Autorisation de la HAAC No 0025/HAAC/12-2020/pl/P

Rédigé par 22 h 13 min Basketball, Sport

Football / CHAN 2020 : le Comex de la FTF au chevet de la sélection A’

Après leur échec lundi dernier en ouverture dans le groupe C en Championnat d’Afrique des Nations (CHAN), la sélection A’ du Togo effectue sa 2ème sortie demain vendredi 22 janvier contre son homologue de l’Ouganda. La concentration est maximale autour du groupe d’Abalo Dosseh.

 C’est une véritable veillée d’armes qui se déroule dans le nid des Eperviers locaux à la veille de l’explication avec les Cranes de l’Ouganda. Déjà très concernée, la motivation a été décuplée par l’arrivée à Douala le 20 janvier du Président de la FTF qui s’est démultiplié pour rassurer les joueurs tout en leur faisant comprendre l’importance de ce deuxième match, en terre camerounaise.

Du coup c’est toute la délégation qui se prend au jeu et décrète l’union sacrée autour de l’équipe pour rendre possible un exploit ce vendredi. Tous les membres de la délégation déjeunent avec les joueurs, les accompagnent et ont même assisté à la séance préparatoire de ce que certains appellent le match de rachat. C’était cet après-midi au stade d’entrainement des Eperviers à Bounamoussadi.

L’on pouvait apercevoir des joueurs très concernés pendant cette ultime séance d’avant-match. Le premier responsable de la FTF a ainsi eu l’occasion de galvaniser toute la troupe et lui rappeler à quelques heures d’une nouvelle empoignade, le soutien de tout le peuple togolais.

Et, à en croire un membre de la délégation, c’est l’occasion pour le président de la FTF de transmettre à Jean-Paul Abalo et à ses poulains le message fort de Madame Lidi Bessi-Kama, ministre en charge des sports du Togo. Comme l’a laissé entendre plein de malice un des employés de l’hôtel La Falaise au quartier Bonanjo à Douala, « ça passe ou ça casse, demain pour les Eperviers ».  La concentration est donc à son comble dans le nid des Eperviers.

Si l’on se souvient que les statistiques des confrontations au niveau des A entre le Togo et l’Ouganda, plaident plutôt en faveur des rapaces, sauf ces derniers temps, l’espoir est donc permis pour Tchakei Marouf et ses coéquipiers.

M F.

 

Visited 8 times, 1 visit(s) today