Autorisation de la HAAC No 0025/HAAC/12-2020/pl/P

Rédigé par 0 h 30 min Football, Sport

Football / Féminin : A quand une véritable saison ?

Encore une saison sans football féminin au Togo

Depuis septembre 2019, la vie du football national togolais est animée par les championnats nationaux masculins (première et deuxième divisions).

Quant au championnat féminin, la fixation d’une date et le démarrage effectif relevaient tous du tour de force.  Les raisons sont multiples et variées. Néanmoins, en véritables passionnés, les acteurs du football féminin gardaient espoir, aussi mince fut-il, avant l’irruption du corona virus qui a causé la suspension des championnats en cours.

Le 26 mai dernier, la fédération togolaise de football a décidé l’arrêt définitif des compétitions au vu la persistance de la pandémie. Quelques acteurs du football féminin togolais se sont exprimés pour nos lecteurs.

La saison 2019 – 2020 est officiellement close depuis le 26 mai 2020 et est venue allonger la liste des saisons blanches pour le football féminin togolais. Une fois encore, une saison remplie de frustration pour les pratiquants et acteurs du football féminin.

Pourtant, ce n’est pas faute d’avoir espéré en des lendemains meilleurs, et attendu jusqu’en 2017 pour voir commencer un championnat national qui s’est achevé tant bien que mal début 2019.

Au démarrage de la saison 2019 – 2020, on pensait le signe indien vaincu, et c’est plein d’espoir que les acteurs se sont préparés pour une véritable saison de football féminin. Hélas, c’était sans compter la pandémie du corona virus venue anéantir la dernière bulle d’espoir.

Quel ressenti pour les différents acteurs après une nouvelle saison blanche ?

Pour l’entraineur du club champion de la dernière saison, « c’est une triste réalité de faire toute une saison sans championnat pourtant les joueuses sont là, les clubs s’entraînent et les présidents des clubs dépensent vraiment ». Pour son confrère d’un club éliminé lors des compétitions de ligue depuis 2016 et attendant le démarrage des autres divisions de ce championnat pour entrer en compétition, « c’est très triste pour parler de nos ressentiments ».

Quant à un amoureux du football féminin, « c‘est amer, triste, douloureux car pour certaines filles le football c’est leur métier ».

Quel avenir pour ce secteur du football au Togo ?

Quant à l’avenir du football féminin au Togo, une des joueuses de l’équipe nationale féminine s’exprime en ces termes « ça craint pour l’avenir de foot féminin au Togo surtout que c’était déjà très difficile ». L’un des entraîneurs pour sa part trouve que « l’avenir du football féminin reste un mythe puisque l’avenir de tout un chacun se prépare dès le bas-âge pour en récolter les fruits une fois adulte mais c’est le contraire qu’on voit dans le secteur féminin ». Sa collègue renchérit en ces termes « depuis un certain temps, j’ai constaté que les filles sont carrément oubliées dans les programmes de notre Fédération. Voyant l’allure des choses nous pouvons parler d’un avenir incertain mais cela ne devait pas être le cas ».

Que faire donc pour les saisons à venir ?

Pour les entraîneurs, « le souhait, c’est de voir nos filles s’épanouir en jouant au ballon rond car c’est leur plaisir. Que nos dirigeants pensent aux jeunes joueuses en mettant les moyens à la disposition des clubs pour rehausser le niveau et sortir le football féminin de son trou » aussi « que la Fédération fasse des efforts pour jeter un coup d’œil dans les assiettes des femmes pour que le ballon puisse rouler et que le championnat soit régulier parce les joueuses d’un pays sans compétition, ne font pas le poids à l’extérieur ».

L’internationale togolaise souhaiterait que « pour la saison à venir, qu’on puisse vite commencer le championnat féminin et qu’on mette assez de moyens pour redynamiser le foot féminin ». Un amoureux du football féminin propose « que le COMEX de la FTF organise aussi les coupes et festivals ».

En déplorant le fait que le principal souci des autorités du football semble être le respect du cahier des charges, en poussant sans préparation aucune les clubs à compétir à la dernière minute, un des entraîneurs n’a pas hésité à affirmer que « c‘est aux présidents des clubs qui se battent pour toujours rendre nos filles compétitifs que moi je tire chapeau puisque c’est pas facile se qu’ils font et surtout à mes collègues entraîneurs qui ne ménagent aucun effort pour ces joueuses sans salaires mais qui continuent de croire en un lendemain meilleur des joueuses ». En exhortant les joueuses à ne pas baisser les bras et de se chercher au delà du Togo, les acteurs concluent en disant « nous gardons espoir et nous croyons toujours et faisons confiance au président Akpovy ».

Les premiers acteurs (joueuses, staffs techniques, les présidentes et présidents, supporters) attendent et espèrent voir bientôt le bout du tunnel, avec le retour régulier des compétitions féminines, tel le Messie annoncé depuis plus de deux mille ans.

AGBO Love.

https://www.ahouevi.net/football-feminin-a-quand-une-veritable-saison/

Visited 11 times, 1 visit(s) today