Autorisation de la HAAC No 0025/HAAC/12-2020/pl/P

Rédigé par 13 h 41 min Sport, Tennis

Tennis-ITF/CAT : Talaki , Alaki, Tchamoussa et Ayegnon, princesses d’Afrique

Les courts de tennis du stade municipal de Lomé et de l’AAT ont abrité du 04 au 08 mai 2022, la compétition par équipes ITF/CAT de l’Afrique de l’ouest et du Centre des 14 ans et 16 ans et moins.

L’objectif final de ce tournoi est de dégager les meilleures nations de ces deux sous-régions pour la phase finale des championnats d’Afrique qu’abritera la Tunisie en août 2022.

Les athlètes de neuf (09) nations à savoir : Togo pays hôte, Nigeria, Mali, Ghana, Guinée, Cameroun, Burkina Faso, Côte d’Ivoire et du Congo ont participé à la compétition tant chez les garçons que chez les filles. C’est donc avec une grande fierté que Mme Lidi Bessi Kama ministre des sports et des loisirs présente à la cérémonie de remise des récompenses a remis le trophée et les médailles d’or au quatuor de Talaki Valentine, Alaki Valentine, Tchamoussa Grace, et Ayegnon Lady Juliette, championnes dans leur catégorie (moins de 16 ans) devant le Ghana et le Nigeria.

Grâce à elles, le Togo valide ainsi son ticket pour le championnat d’Afrique de tennis de cette catégorie. “Je suis très contente de voir nos jeunes filles décrocher cette qualification pour le Togo. Nous les encourageons énormément. Le gouvernement ne ménagera aucun effort pour soutenir davantage ces jeunes filles. Cette victoire est le prix de la discipline, de l’abnégation et du travail. Félicitation à toute l’organisation de ce tournoi et bon vent à la FTT”, s’est réjouie Mme Lidi Bessi Kama ministre des sports et des loisirs.

Dans la même catégorie chez les garçons, le titre revient au Ghana devant la Côte d’Ivoire, également qualifiée. Le Nigéria (3è), le Mali (4è) le Togo (5è), le Congo et le Burkina sont éliminés.

Chez les moins de 14 ans, Nigeria (premier) et Ghana (deuxième) sont qualifiés. Le Cameroun est éliminé. Chez les Jeunes filles, qualification du Nigéria

Des performances d’ensemble mitigées pour Razak Dermann deuxième vice-président de la FTT qui félicite néanmoins les jeunes filles U16 et invitent les autres au travail, notamment les garçons « Au niveau des garçons nous nous sommes rendus compte qu’il reste beaucoup de travail à faire…… avec ce baromètre nous savons à quel niveau nous allons reprendre sérieusement les activités pour permettre aux garçons aussi de franchir un cap”, a-t-il laissé entendre.

ReDok

Visited 13 times, 2 visit(s) today