Autorisation de la HAAC No 0025/HAAC/12-2020/pl/P

Rédigé par 18 h 52 min Culture, Musique

Musique / Togo : Aziz Ayawo ou la revalorisation de la culture africaine

L’Afrique reste immense en terme de richesses artistiques culturelles. Depuis les temps anciens, le continent demeure une destination idéale pour les amoureux des arts et cultures. La diversité de l’art africain est incontestable et la richesse culturelle favorisent l’émergence d’un marché de l’art sur le continent. Malgré le foisonnement des cultures des divers horizons, le continent noir doit rester fidèle à ses traditions.

Ainsi, le « prolifique » artiste togolais pluridisciplinaire, Aziz Ayawo, auteur-compositeur, chorégraphe, danseur et musicien ambitionne révolutionner la culture africaine à travers des instruments de musique à savoir, la Kora, le Balafon et le ngouni.

Ses talents de musicien et de chanteur, doublés de simplicité et de générosité, font merveille auprès du public. Kpalimé, ville culturelle et artistique, à environ 120 Kilomètres au nord de Lomé, la capitale du Togo fait l’expérience d’un de ses spectacles live le 21 novembre.   Aziz Ayawo n’a pas manqué l’occasion de faire découvrir sa musique inspirée d’une culture de son pays d’origine, le Togo et l’Afrique.

Il a déjà deux albums à son actif. Le premier, intitulé « Egoune » de six titres (aguéché, africa vio, égoune, yléayé madela, africa wake up, i’m africaman original) sorti en 2016, s’inspire naturellement de ses origines, de ce qu’il vit et propose des paroles qui touchent l’humanité : amour, conseils, espoir et morale.

Le deuxième « AME WU GA », de neuf titres a vu le jour en 2019 avec une portée sociale où ses compositions incitent à un éveil de conscience face aux problèmes de l’Afrique. En faisant bouger les corps, sa musique s’efforce aussi de faire bouger les choses. En Août 2020, Aziz Ayawo sort un nouveau single intitulé « Bomakparõ », qui veut dire : « Occident ment » Aziz reste fidèle à l’objectif du deuxième album, celui d’une prise de conscience des africains en évitant de croire toute ce qui est servi, mais plutôt de se forger leurs propres opinions.

Une musique, une philosophie qui séduisent non seulement les mélomanes mais aussi certains musiciens. « Ce que fait Aziz, est extraordinaire et il faut des oreilles musicales pour le comprendre. C’est une musique qui a de l’avenir, je suis convaincu que la jeune génération va rebondir pour le bonheur de l’Afrique » a indiqué Aké Olokan, artiste et promoteur culturel. Au-delà de cette musique qui tranquillise et permet une évasion dans l’espace, Aziz Ayawo porte aussi un projet, celui de construire un centre socioculturel éducatif à Kpalimé.

Il veut aussi aider la population locale en proposant des activités artistiques, culturelles, agricoles et pourquoi pas accompagner des personnes dans leur insertion professionnelle. Mais en attendant, le troisième album est annoncé pour bientôt.

Patdogb.

 

 

 

 

Visited 14 times, 1 visit(s) today