Autorisation de la HAAC No 0025/HAAC/12-2020/pl/P

Rédigé par 13 h 43 min Football, Sport

Football / Côte d’Ivoire : dissolution de la commission électorale, un membre réfute

Le Mercredi 11 Août 2020, la Fédération Ivoirienne de Football, suite à une réunion de son comité d’urgence a décidé de dissoudre la commission électorale.

La FIF, siffle la fin à la récréation

C’est par le biais d’un communiqué que le Président Augustin Sidy Diallo a porté l’information. Une dissolution par la FIF, qui selon Soumahoro Mamadou, membre de la commission serait quasi impossible. Cette décision fait suite donc au blocage du processus électoral en cours pour l’élection du prochain président de la fédération ivoirienne de football.

En effet, face à la non promulgation de la liste des dossiers de candidatures validés dans les délais prescrits comme le stipule les textes du code électoral, la FIF a pris ses responsabilités, à travers un communiqué, en ces termes : « Le rapport du secrétaire général de la commission électorale fait ressortir de graves manquements dans la conduite du processus électoral de ladite commission. Il a fait part de son refus de signer un procès-verbal de délibérations qui n’était pas conforme aux décisions arrêtées par la commission électorale et qui comportait des conclusions portant atteinte aux textes de la FIF ».

Par ailleurs, la FIF relève plusieurs faits et manquements notamment (i) la violation du secret des délibérations et travaux de la commission par les interventions d’un de ses membres sur les médias et réseaux sociaux ; (ii) le non-respect du délai imparti à la Commission électorale pour l’examen et la publication des candidatures qui a pris fin le mardi 11 août 2020 à 18 heures, sans décision rendue par celle-ci.

Au regard de toutes ces constats, la Fédération Ivoirienne a décidé de suspendre le processus électoral de la FIF, en application des articles 48 et 100 des statuts de la FIF et la convocation d’une Assemblée Générale de la FIF, en session extraordinaire, en application de l’article 36 des statuts de la FIF, pour examiner les dispositions à prendre pour la poursuite des opérations électorales.

La FIF n’aurait pas le pouvoir de dissoudre la Commission Électorale

Informé des décisions prises par le comité d’urgence du comité exécutif de la FIF, Soumahoro Mamadou, membre de la commission électorale a immédiatement tenu une conférence de presse, au cours de laquelle il indiqué que seule que seule l’Assemblée Générale ordinaire de la FIF avait le pouvoir de dissoudre la commission et non la FIF.

« La Commission Électorale n’est pas dissoute. Elle continue son travail. La FIF n’a pas qualité de dissoudre la Commission Électorale. Seule une Assemblée Générale Ordinaire peut dissoudre la Commission. Le processus électoral continue » avant de relever que cette situation que vit la commission est le fait du secrétaire général. « Si Sam Etiasse notifie la décision, nous sommes sauvés. Contrairement à ce qu’il raconte, aucune décision n’a été arrêtée le jeudi. Ce n’est que le dimanche que la majorité des membres de la Commission ont tranché sur les trois derniers dossiers après le rejet de la première candidature de M. Kouadio Paul ».

Quoiqu’il en soit, cet imbroglio n’empêche pas le Premier vice-président de la Fédération Ivoirienne de Football et Président de la Ligue professionnelle de football, le candidat Sory Diabaté, à battre campagne.

Il était ainsi dans la ville d’Issia ce vendredi 14 août 2020 pour présenter son projet de relance du football ivoirien pour les quatre prochaines années, balayant d’un revers de la main ses détracteurs qui lui reprochent de ne pas démissionner après avoir fait acte de candidature…

Il y a notamment été accueillie par les responsables du football local, à savoir les présidents de l’Issia Wazi (Ligue 1) et de l’Espérance Sportive d’Issia (Division 3) respectivement Ginette Ross et Seri Louis.

Ted.

https://www.ahouevi.net/football-cote-divoire-dissolution-de-la-commission-electorale-un-membre-refute/

Visited 13 times, 1 visit(s) today