Autorisation de la HAAC No 0025/HAAC/12-2020/pl/P

Rédigé par 14 h 15 min Football, Sport

Football : Ahmad Ahmad : « je tiens toujours mes promesses »

Le Président de la Confédération Africaine de Football (CAF), M. Ahmad Ahmad, était ce matin en conférence de presse dans un hôtel de Niamey. Prévue pour une durée d’une demi-heure, elle a fait presqu’une heure.

Tous les sujets ont pratiquement été abordés avec un Président de la CAF apparemment détendu.

Ahmad Ahmad remercie le Niger

En liminaire, il a remercié les autorités du Niger, avec en tête le chef de l’Etat du Niger qui a pris comme challenge la réussite de l’organisation de cette CAN U20. Le Comité d’Organisation local, à travers M. PELE a également eu droit à sa reconnaissance, lui qui s’est mis à la tâche toute activité cessante pour relever le challenge.

Les remerciements sont ensuite allés aux légendes africaines qui dans l’ombre s’investissent dans le développement du football africain. Il a cité particulièrement M. Amunike qui a tenu à être présent en dépit de ces engagements avec le football Tanzanien.

Plusieurs points ont été abordés. Parmi ceux-ci figurent celui relatif au comportement du public nigérien. En effet, contrairement à ce que l’on peut observer ailleurs, ce public vient au stade malgré l’élimination prématurée de l’équipe du Niger, absente du dernier carré.

vue de salle de conférence de presse et des journalistes présents

Mention spéciale au public nigérien

Sur ce point, le Président de la CAF a indiqué qu’une compétition de jeunes, s’inscrit dans le développement du football. Ceci à la différence des séniors. Il a indiqué que c’est la première fois qu’il assiste physiquement à une compétition des moins de vingt ans. Il s’est dit surpris par l’engouement autour de la compétition et aussi par l’implication des médias et donc du public.

Il a partagé avec les médias présents son constat sur le fait que l’Afrique de l’Ouest est globalement en avance sur les autres parties continentes, au plan du développement du football. La preuve en est l’existence de nombreux centres de formation, et de nombreux investisseurs dans la formation des jeunes et qui attendent un retour sur investissement. Pour lui, il est du ressort de la CAF d’appuyer et d’accompagner ce mouvement afin que toutes les régions du continent soient au même niveau.

Pas de langue de bois sur la gestion de la CAF

Un autre point a été celui relatif à sa gestion de la CAF. Il a déploré le fait que trop de rumeurs circulent à son sujet. A titre d’exemple, il a déclaré « normalement, je ne suis tenu d’organiser que 2 réunions annuelles du Comité Exécutif. Mais depuis que je suis à la tête de la CAF, il y en a eu plus, 3 ou quatre même ».

En plus de ces réunions, il y a la réunion du Comité d’urgence, qui est une facilité pour le Président et qui supplée au Comité Exécutif. Elle se tient entre 2 sections du Comité Exécutif parce qu’on ne peut pas réunir tout le monde. « Cette réunion du Comité d’urgence, Je le fais tous les 2 mois », a-t-il poursuivi. De plus il a clairement indiqué qu’il y a des débats au Comité Exécutif. Après une élection, pour lui, les perdants sont au même niveau que les gagnants.

Pour aller plus loin, il a indiqué que l’une de ses manières de fonctionner est de ne pas faire de réunion dans sa suite. Il y reçoit ses amis pour parler d’autres sujets que le football. Si vous abordez un sujet sur le football, il vous rappelle à l’ordre et l’inscrit aux réunions du Comité Exécutif. Il est conscient que cela n’enchante pas certains, mais c’est comme cela.

Je fais ce que j’ai déclaré…pas de promesses démagogiques !

Enfin, déclaration choc « Je ne dévie pas de mon programme. Vous pouvez vérifier. Je ne suis pas comme certains hommes politiques qui font beaucoup de promesses souvent démagogiques, mais qui ne les réalise pas. Je réalise ce que j’ai annoncé ».

C’est pourquoi, on le voit un peu partout. Il a précisé pour ceux qui ne le sauraient pas que d’après les statuts de la CAF, il n’y a que le Président qui est habilité à représenter l’institution auprès des tiers… « personne d’autre n’a ce mandat », a-t-il martelé.

Quelques soucis néanmoins dans l’organisation de cette compétition

Les autres questions ont eu trait aux problèmes liés à l’organisation de la compétition, notamment à Maradi, les problèmes de logistique et à la participation des équipes U20 qualifiées pour le prochain mondial. En effet, le Comité technique de la compétition à relever que jusqu’à cette conférence de presse, on a noté par exemple qu’il y a eu 2762 duels gagnés et 1132 balles perdus. Ce qui est significatif du niveau d’une compétition et des équipes. Il y avait lieu de s’y pencher sérieusement afin de trouver les voies et moyens pour permettre aux équipes africaines d’être plus performantes face aux autres nations.

https://www.ahouevi.net/football-ahmad-ahmad-je-tiens-toujours-mes-promesses/

Visited 7 times, 1 visit(s) today