Autorisation de la HAAC No 0025/HAAC/12-2020/pl/P

Rédigé par 12 h 29 min Basketball, Sport

Basketball / WNBA: Meesseman, « The monster » réussit le mismatch!

Les Mystics de Washington sont champions WNBA pour la première fois de l’histoire de la franchise après la victoire 89 -78 lors du match 5 de la finale dans la nuit de jeudi à vendredi.  Une des plus belles fins de saison WNBA, celle 2012, et la victoire des Fever d’Indiana et de la légendaire Tamika Catchings, s’accordent à dire les spécialistes.

On retiendra de cette l’image de Natasha Cloud dans les bras d’Elena Delle Donne, à quelques secondes du buzzer, signe de l’aboutissement d’un chemin long et difficile. Effectivement, difficile pour la double MVP de la WNBA (2015 et 2019) qui a dû surmonter une blessure survenue au tout début de ces finales.

Difficile aussi pour elle parce qu’elle avait déjà perdu deux finales WNBA 0-3 auparavant, avec Chicago d’abord, puis l’année dernière avec Washington. Mais, tout ceci est à présent oublié, puisqu’elle le tient, ce titre ! 4è MVP de suite de la saison régulière à gagner le titre. Elle démonte ainsi toutes les critiques sur son choix de rejoindre Washington il y a 3 ans, alors que la franchise ne pesait pas vraiment grand-chose, à part l’aura de son coach Mike Thibault.

En effet celui-ci totalise le plus grand nombre de victoires dans la ligue, même si c’est le 13è head coach de Washington en 21 ans d’existence. Interrogée à nouveau, elle dira d’ailleurs « je savais qu’il était en train de construire quelque chose de spécial ici ». Alors, que dire de la Belge Emma Meessman, dont les surnoms ne manquent plus ! MVP des finales, elle lorsqu’on lui demande ses motivations : « le Titre ! ».

Surnommée « Playoff Emma », elle marque ainsi l’histoire pour être la première joueuse venue du banc à avoir gagné le trophée de MVP des finales. Avec 20 points ou plus dans les 9 matches disputés par Washington au cours de ses play-offs, elle finit avec une moyenne de 19,3 points par match. Elle réalise 22 points, 3 rebonds, 3 passes décisives, 2 interceptions et 2 contres en 27 minutes de jeu lors du match 5. Tout simplement monstrueux ! et Delle Done ne s’y trompe pas et l’a surnommée : « The monster ».

Côté Connecticut, Jonquel Jones aura réalisé un bon match, 25 points et 9 rebonds, mais pénalisera son équipe en écopant d’une 4è faute personnelle, en milieu de 3è quart temps, alors que les Mystics avaient pris 9 points d’avance. Alyssa Thomas 21 pts, 12 rebonds n’aura pas réussi malgré un très bon match, à arrêter la paire Delle Done-Meessman.

https://www.ahouevi.net/basketball-wnba-meesseman-the-monster-reussit-le-mismatch/

Visited 9 times, 1 visit(s) today