Autorisation de la HAAC No 0025/HAAC/12-2020/pl/P

Rédigé par 12 h 43 min Basketball, Sport

Basketball : Pius Pédanou alias « Bomboko », pionnier du basketball togolais n’est plus

Lorsque Maître Paul Lawson, moniteur à l’école primaire Catholique d’Amoutiévé, avait introduit le basket-ball à Lomé, aux environs de 1955, il avait fait construire le terrain de basketball dans la cour sud-ouest de la mission.

Ses premiers (apprentis de basketball à Lomé) se nommaient Léon Kougbe, Basile Adam, Albert, Bernard, Omer Adote, François Koudjodji, Mathieu Aduayom et bien d’autres encore. Ils faisaient partie du club de l’ASBBA, créé par Maître Paul Lawson qui a donné par la suite naissance à d’autres clubs comme le Stade Olympique Togolais (SOT), animée par Omer Adote, la Jeanne d’Arc de Lomé (JA) dirigée par Léon Kougbe. Ces deux équipes rivalisaient avec l’équipe des lycéens dans laquelle jouaient, pendant les grandes vacances scolaires seulement, Gladstone Ajavon, Marius Agbodjan, etc…

A l’époque il n’y avait que ces quatre clubs de basketball à Lomé. Puis se créèrent par la suite les sections basketball des clubs de foot légendaires que sont l’Etoile Filante, la Modèle. Pius Pedanou dit « Bomboko »a fait partie de la Modèle de Lomé, qui s’entrainait sur le terrain de basketball de Hanoukopé.

“Bomboko “était un Grand dans le monde du basketball à Lomé. Grand par sa taille, grand par son sens du jeu et grand par son talent. Sa grande taille était relative, eu égard à la taille des basketteurs togolais de son époque.

Dans les années 1960, il avait fait le bonheur de son équipe : “Modèle de Lomé “. Il était capable de marquer un panier depuis le centre du terrain. Il s’était spécialisé dans les tirs “arrêtés “, une sorte de tir au panier qu’il affectionnait, et pour lequel il s’est beaucoup entraîné.

En effet, contrairement à ce que l’on pouvait croire, « Bomboko ” n’était pas aussi solide sur ses appuis qui étaient plutôt frêles. Conséquence, les tirs en suspension n’étaient pas son truc. Il shootait de très loin les pieds collés au sol.  S’il y avait eu les tirs à trois points à son époque, il en aurait été le roi !

“Bomboko”  était craint des équipes adverses pendant les matchs.  Un de ses anciens coéquipiers se souvient « Lors d’une finale jouée ici à Lomé et qui a mis aux prises la jeune équipe de lycéens du nom de “Entente scolaire ” à la Modèle de Lomé, match joué sur le terrain du lycée Bonnecarrère, la victoire est revenue à la Modèle grâce à l’ultime tir de Bomboko à la toute dernière minute depuis le centre du terrain et qui a fait mouche. Le score auparavant était de 49 à 48 en faveur de l’Entente Scolaire. La Modèle l’emporte finalement grâce aux deux points de Bomboko, 50 à 49. C’était là aussi l’un des derniers exploits de Pius Pédanou alias Bomboko sur un terrain de basket-ball.  Si cette discipline sportive, à son époque, était un basket professionnel au Togo, Bomboko aurait été un Professionnel »

Reconnu par tous comme un Grand Basketteur, Pius Pédanou s’en est allé rejoindre au panthéon du basketball ses coéquipiers, Eustache Houndjo, Amissanvi Johnson dit “la classe”, instituteur de son état, Joachim Gadégbékou dit “Tsombé”, Thomas Doe Bruce sans oublier son adversaire et néanmoins ami de l’Étoile Filante de Lomé, Séraphin Lawson.

Pius Djolévi Komlan Pedanou a été conduit à sa dernière demeure le samedi 14 décembre 2019 à Aneho, après avoir rendu l’âme le 21 novembre 2019. Un autre pionnier du basketball togolais tire sa révérence.

Que la terre lui soit légère !

https://www.ahouevi.net/basketball-pius-pedanou-alias-bomboko-pionnier-du-basketball-togolais-nest-plus/

Visited 16 times, 1 visit(s) today