Autorisation de la HAAC No 0025/HAAC/12-2020/pl/P

Rédigé par 13 h 09 min Basketball, Sport

Basketball / Mali : Le Tata de Sikasso au bord du gouffre

Les carottes sont presque cuites pour le Tata de Sikasso. Samedi, pour le compte de la 10è journée du championnat, l’équipe de Kénédougou a concédé sa 10è défaite de suite, en s’inclinant lourdement face au Djoliba (79-37). Avec cette nouvelle déconvenue, les Sikassoises ont quasiment dit adieu à la première division et il faudra un miracle pour voir l’équipe de la 3è région réussir à sauver les meubles.

En effet, à quatre journées de la fin et au vu de l’effectif dont dispose le technicien Dramane Traoré, il faudrait plus qu’un miracle pour que les joueuses de la capitale du Kénédougou se maintiennent dans l’élite. Le match contre le Djoliba, samedi au Palais des sports, en est la preuve.

Ainsi, c’est avec seulement 9 joueuses et sans le coach principal Daouda Traoré,  que la formation sikassoise s’est présentée face aux vice-championnes du Mali, le Djoliba. Comme il fallait s’y attendre, les Dames du DAC se sont imposées sans forcer leur talent. (19-12) après le premier ¼ temps, (41-23) à la pause. Au retour des vestiaires, l’équipe de la Ville verte, impuissante ne pouvait que constater les dégâts : 63-31, soit 32 point d’écart au troisième quart temps et 79-37 au dernier quart temps, soit 42 points d’écart.

« Les choses n’ont pas été faciles pour nous face au Djoliba. N’ayons pas honte de le dire cette rencontre était perdue d’avance. D’abord l’équipe était diminuée, des cadres n’ont pas pu faire le déplacement, nous traversons des moments difficiles. Nous avons de sérieux problèmes…..», a précisé le coach adjoint Damory Dioumassi.

Même message de tristesse pour Hawa Sylla du Tata, auteure de 12 points. « C’est décevant ce qui nous arrive. A chaque fois que nous montons en première division, nous n’arrivons pas à nous maintenir. Je pense que c’est la politique des dirigeants du club qui n’est pas bonne. Ils se donnent corps et âmes quand l’équipe joue la phase inter-ligue, mais une fois en élite nous ne voyons plus personne, c’est décourageant …..».

Pour les autres matches, à retenir la surprise créée par la promue Kalaban sport club (KSC) qui s’impose sur le fil devant Attar club de Kidal (65-64). Les championnes en titre, AS Police et le Réal on fait honneur à leur statut en dominant respectivement le Stade malien (64-54) et le Centre Bintou Dembélé (56-39).

Chez les Hommes :

AS Mandé # AS Commune VI : 78 # 74

AS Real # CBD : 68 # 58

Attar Club # Sigui Kayes : 79 # 73

 KamS.

Visited 9 times, 1 visit(s) today