Autorisation de la HAAC No 0025/HAAC/12-2020/pl/P

Rédigé par 11 h 42 min Olympisme, Sport

Olympisme-ACNOA/Togo : « Les préparatifs sont en bonne voie… » Elom Attissogbe

Du 03 au 10 décembre 2023, le Togo accueille la 1ère édition des Jeux de Zone 3 de l’Association des Comités Nationaux Olympiques d’Afrique (ACNOA).

Du 03 au 10 décembre 2023, le Togo accueille la 1ère édition des Jeux de Zone 3 de l’Association des Comités Nationaux Olympiques d’Afrique (ACNOA).

Elom Attissogbe,Directeur de la Communication et des Médias du CNO-Togo nous fait le point des préparatifs.

Ahouevi : M. Elom Attissogbe (E.A), on approche des jeux de Zone, dites-nous, où en est le CNO-TOGO au niveau des préparatifs ?

E.A : Au niveau des préparatifs en ce qui concerne les jeux de Zone 3 de l’ACNOA dans la capitale Togolaise je dirai que le CNO – Togo est en bonne voie. On peaufine justement les derniers réglages et dans la droite ligne de ces jeux qui vont démarrer dans quelques jours, nous sommes en train de mettre les petits plats dans les grands pour pouvoir assurer une belle fête à tous les participants.  A ce stade le CNO-Togo est fin prêt et n’attend que les délégations qui vont débarquer dans la capitale togolaise ce week-end et qui vont pouvoir s’installer tranquillement et se préparer pour les compétitions qui vont démarrer lundi 4 décembre.

 

Ahouevi : On a entendu beaucoup d’histoires sur le manque de ressources financières pour la préparation des sélections retenues. Tout cela est-il réglé ?

Logo et mascotte des jeux de Zone

Logo et mascotte des jeux de Zone

E.A : Je dirai que par rapport à cette question que les équipes nationales n’appartiennent pas au CNO-Togo. C’est vrai qu’il y a eu des difficultés dans les préparatifs au niveau de certaines équipes et le CNO Togo a essayé d’appuyer ces fédérations dans la mesure du possible donc je crois que cette histoire est derrière nous.

L’essentiel c’est de rester focus sur les préparations ou les sélections nationales parce que justement il va falloir que nous puissions dans une certaine mesure appuyer au niveau de nos publics sportifs togolais ses différentes sélections nationales engagées dans cette compétition.

C’est très important pour nous parce que nous sommes sur le territoire Togolais, on ne va quand même pas nous faire voler la vedette, nous voulons faire le plein de médailles à cette compétition olympique internationale donc je crois quand même que nous sommes en phase et nous ne cessons de mobiliser le public sportif pour qu’il fasse le déplacement de l’Université de Lomé pour vivre la compétition de bout en bout.

Ahouevi : les compétitions sur les installations du campus, même la cérémonie d’ouverture. Pourquoi un tel choix ?

E.A : Le choix du campus universitaire de Lomé a été fait par rapport au déploiement de la logistique, pour pouvoir à la fois, loger les athlètes, mieux assurer leur sécurité et pour pouvoir leur faciliter le déplacement.

C’est également pour promouvoir les valeurs olympiques auprès des étudiants et auprès des sportifs, parce que vous savez que le campus universitaire de Lomé regorge beaucoup de sportifs, d’un vivier de talents qu’il va falloir également approcher.

Ahouevi : Un appel à la population et à ceux qui nous écoutent et nous lisent ?

E.A : J’en appelle à la mobilisation du public sportif, des passionnés des formes de l’olympisme afin qu’ils puissent faire massivement le déplacement de l’Université de Lomé dès lundi pour assister aux rencontres prévues dans le cadre de ces jeux de Zone de l’ACNOA.

Les 8 pays de la zone 3 de l’ACNOA vont compétir dans trois disciplines majeures le volley-ball, le handball et le basket 3×3.

Il y aura également d’autres disciplines en démonstration notamment le Breaking qui est admis aux jeux olympiques Paris 2024, du tir à l’arc et du teqball.

Propos recueillis par Tony Dee et retranscrits par Sandrine Tchamie

Visited 164 times, 1 visit(s) today