Autorisation de la HAAC No 0025/HAAC/12-2020/pl/P

Rédigé par 17 h 58 min MultiSport, Sport

Multisports / Togo – JO : Claire Akossiwa Ayivon, porte-drapeau du Togo

Les 32ème jeux olympiques et paralympiques pour le compte de l’année 2020 démarrent dans quelques jours à Tokyo. Ce mardi, 13 juillet 2020, le président du comité national olympique du Togo, Akpaki Déladem, a saisi l’occasion de la cérémonie de remise de drapeau pour présenter à la presse, les six athlètes qui représenteront le Togo au public sportif. Le Togo sera présent dans quatre disciplines olympiques et deux disciplines paralympiques du 23 juillet au 8 août 2021 à Tokyo. Il s’agit de l’Aviron, du tennis de table, de l’athlétisme et de la natation. La cérémonie a été présidée par Madame le premier ministre du Togo,  Victoire Tomegah Dogbé, en présence de Mme Lidi Bessi-Kama, ministre des Sports et des Loisirs.

Qui sont ces athlètes olympiques du Togo ?

En Aviron, Ayivon Akossiwa Claire, porte drapeau de la délégation togolaise défendra les couleurs togolaises. Née le 11 août 1996 à Togoville, elle est 4ème sur le plan africain. Elle en est à sa deuxième participation aux JO après ceux de Rio en 2016. Boursière de la solidarité olympique, Claire s’est entraînée au centre de la fédération allemande d’aviron et s’est qualifiée pour ces jeux en octobre 2019 à Tunis lors du tournoi qualificatif de la zone Afrique.

Fanny Kokou Dodji pour sa part défendra les couleurs togolaises au tennis de table. Né le 15 avril 1987, il évolue au sein d’une formation à New York (USA). Dixième au plan africain, Fanny est deux fois médaillé de bronze par équipe aux championnat d’Afrique (2018, 2019) et était en quart de finale des jeux africains de Rabat en 2019.

Ensuite, né le 23 janvier 2003 à Lille (France), Otogbe Mawupényo Damien représentera le Togo aux 50 mètres nage libre (natation). Il est toujours en plein préparatifs en France. Puis, le représentant togolais en Athlétisme s’apelle Dabla Kokoutse Fabrice. Né le 20 novembre 1992 à Lomé, il a obtenu une bourse de la solidarité olympique et s’est préparé au centre régional de la jeunesse et des sports à Rouen en France. Finaliste aux jeux africains de Rabat 2019 au 100 m et 200 m, c’est un habitué des grandes compétitions. Il s’alignera sur le 100m.

A la découverte des athlètes paralympiques

Du 24 août au 4 septembre 2021, le drapeau togolais flottera dans le ciel de Tokyo toujours à Tokyo.  Auront la lourde tâche de défendre ces couleurs, tout d’abord, Kabissa Kouméalo au lancer du Javelot et de disque en fauteuil. Née le 31 décembre 1990 à Lomé, elle a été classée 5ème au meeting de Marrakech (Maroc) et 4ème à Tunis en 2019. Elle est actuellement 7ème au plan continental au disque et 5ème au javelot. Puis, dans les épreuves de para powerlifting, c’est à Bawa Aliou que revient cet honneur. Né le 31 décembre 1983, il a été classé 5ème au championnat du monde au Kazakhstan et médaillé de bronze aux jeux africains d’Alger en 1919. Un double présentation aux autorités sportives et au public sportifs qui a sûrement donner du cœur à l’ouvrage aux représentants togolais.

Agbo Love

Visited 6 times, 1 visit(s) today