Autorisation de la HAAC No 0025/HAAC/12-2020/pl/P

Rédigé par 6 h 27 min Football, Sport

Football /Togo : la prière musulmane et le culte protestant concluent la commémoration du crash de Lungi

Un culte d’actions de grâces tenu dimanche 6 juin 2021, au temple protestant d’Apégamé a mis fin à la série d’offices religieux commémoratifs du 14è anniversaire du crash de Lungi (3 juin 2021-3 juin 2021). Ce culte fait suite à la messe catholique et à la prière musulmane, des 3 juin et 4 juin derniers.

Présente à ce culte comme lors de la messe catholique dite à la paroisse notre Dame de la rédemption à Bè-Klikamé et à la prière musulmane déroulée à la mosquée El Hadj Amadou sis à Forever, la ministre des sports et des loisirs Mme Lidi BESSI-KAMA a ainsi déclaré close cette série d’offices religieux. Elle estime que c’est une initiative qui permettra de plaider pour le repos éternel des âmes des victimes auprès de Dieu et en même temps un espoir de remettre le football togolais dans les mains du tout puissant qui ordonne le monde.

“Ce culture d’actions de grâces dans ce temple protestant d’Apégamé marque la fin de la série de commémoration que nous avons instituée depuis le début de cette semaine. Nous plaçons cette célébration sous le signe du repos des âmes de nos illustres disparus et demandons également la bénédiction de Dieu sur leurs familles mais aussi sur la famille du football togolais. Nous sommes conscients que nos supplications ne resteront pas vaines. Déjà samedi, nous avons commencé avec un nouveau cycle, celui de la victoire des Éperviers face à la Guinée. Nous sollicitons l’accompagnement de tout le peuple togolais, afin qu’il porte le football togolais dans ses prières”, a laissé entendre Mme Lidi BESSI-KAMA.

Le vendredi 4 juin dernier lors de la prière musulmane, c’est le président de l’UMT(Union Musulmane du Togo) El Hadj Innoussa Bouraima qui avait pour sa part lancé un vibrant appel à l’union sacrée au sein de la famille du football togolais. “Depuis quelques années, notre football connait des soubresauts qui empêchent son évolution. C’est le lieu pour nous tous de laisser nos différends afin que nous puissions œuvrer ensemble pour son redécollage. En guise de respect et de récompense à nos ambassadeurs de football péris dans ce crash tenons nous main dans la main pour la renaissance de notre football”, a-t’il conseillé par la suite.

Pour rappel, le 3 juin 2007, l’hélicoptère qui ramenait à l’aéroport de Freetown le ministre des Sports du Togo, Richard Attipoé, des responsables de la Fédération togolaise de football et des supporters, s’était écrasé à l’atterrissage faisant au total 22 morts.

ReDok.

Visited 8 times, 1 visit(s) today