Autorisation de la HAAC No 0025/HAAC/12-2020/pl/P

Rédigé par 22 h 31 min Football, Sport

Football / Togo : “la disqualification du Togo est une décision qui sera cassée”, dixit Hervé Agbodan

Le Secrétaire Général de la Fédération Togolaise de Football, Hervé Agbodan a présenté le jeudi 14 janvier 2021 à Lomé, la position de la FTF sur la disqualification des Éperviers cadets au tournoi UFOA B U17.

De l’incompétence de la Commission d’Organisation du Tournoi

En effet, la commission d’organisation du tournoi UFOA B U17 de football a publié le 10 janvier dernier, une note relative à la disqualification du Togo, le test IRM a révélé qu’ils auraient dépassé l’âge autorisé. Une décision qui n’est pas du tout du goût des responsables de la Fédération Togolaise de Football (FTF) qui pestent et ont intenté un recours en appel auprès des instances compétentes de la Confédération Africaine de Football (CAF).

De plus, la commission d’organisation du tournoi UFOA B U17, estime le Secrétaire Général de la FTF, est incompétente pour prononcer l’annulation des matches déjà joués par une sélection nationale au cours d’une compétition organisée sous la supervision de la CAF. Selon ses explications, ces genres de sanctions sont prononcées soit par le jury disciplinaire ou le jury d’appel de l’instance africaine de football.

Ainsi, il pointe du doigt le caractère non sérieux du travail de la commission au niveau de la procédure du test IRM. “Pour une décision aussi dure et grave, il faut beaucoup de transparence, d’équité et de bonne foi“, a relevé le SG de la FTF.

De l’esprit et de la lettre de loi régissant les compétitions de la CAF

Ensuite, se fondant sur la lettre de la loi régissant les compétitions des jeunes sur le continent africain, M. Agbodan a indiqué qu’en cas de constatation de ces genres d’irrégularités, la commission d’organisation étant incompétente pour prononcer la disqualification du pays en cause, il existe des mesures provisoires lui permettant de poursuivre la compétition en attendant la décision des instances compétentes. De plus précise-t-il, la FTF n’a reçu de la CAF aucune notification du grief relatif à la disqualification éperviers cadets. “Selon l’article 28 du code de la CAF, c’est une violation du droit de la FTF de faire appel. La décision de la commission d’organisation n’a pas été notifiée à la FTF jusqu’à ce jour. Sur la forme la décision n’est pas règlementaire, puisque la commission d’organisation du tournoi UFOA B U17 ne dispose pas de l’habilitation nécessaire pour le faire“, a-t-il indiqué.

Une décision qui a de forte chance d’être cassée

Puis, pour ce qui concerne le nœud du problème relatif à la disqualification des cadets togolais de la compétition, le Secrétaire Général de la FTF estime qu’en réalité c’est un non-événement. “C’est insulté notre mémoire en disant que le Togo a utilisé des joueurs hors âge. On a pris toutes les dispositions possibles pour éviter cette situation. On a négocié faire un test en présence d’un médecin expert de la CAF. L’instance nous a promis venir nous accompagner mais à la fin rien. Après les tests IRM de nos joueurs ont été réalisés à la clinique Autel D’Elie et aucun d’eux n’était au stade 6. Eux tous sont au stade 3, 4 et 5, ce qui nous permet naturellement de les faire participer au tournoi”, a expliqué Hervé Agbodan. Et d’ajouter, “les phases préparatoires pour ce tournoi nous ont coûté 25 millions FCFA, donc ce serait être bête que de débourser autant d’argent tout en sachant qu’on sera disqualifié. La commission d’organisation du tournoi UFOA B U17, tient un argument intangible mentionnant que les deux joueurs objet de la disqualification sont passés du stade 5 au stade 6 en moins d’un mois et demi. Cette décision sera logiquement cassée“.

En tout cas à l’heure actuelle, le Togo est disqualifié et la compétition reprendra son cours normal ce vendredi 14 janvier 2021, avec les affiches des demi-finales.

16H : Burkina # Niger

19H : Nigeria # Côte d’Ivoire.

ReDok.

Visited 8 times, 1 visit(s) today