Autorisation de la HAAC No 0025/HAAC/12-2020/pl/P

Rédigé par 16 h 25 min Football, Sport

Football / Togo : disqualification des Éperviers U-17, l’honneur de la FTF est sauf

Le ministre des sports et des loisirs Mme LIDI BESSI-KAMA a présenté ce samedi 6 février 2021 aux professionnels des médias, le rapport de la commission d’enquête administrative chargée de faire la lumière autour du dossier de la disqualification de la sélection nationale des Éperviers U-17 au tournoi UFOA B, qualificatif pour la CAN Maroc 2021.

Une Commission d’enquête pluridisciplinaire

On se souvient de ce coup de canon sur la compétition et le Togo tout entier lorsqu’après deux matches et deux victoires significatives de demi-finales, les U17 du Togo se retrouvaient disqualifiés à l’étonnement de tous.

Ainsi, en vue faire la lumière sur cette affaire, le ministère des sports et des loisirs a jugé pertinent de commettre une enquête administrative. Composée pour moitié de fonctionnaires du ministère en charge des sports et pour moitié de personnalités extérieures, cette commission a déposé ses conclusions.

Des éléments de défense fondés 

Et, ce 6 février 2021, Madame Lidi Bessi-Kama, ministre des sports et des loisirs du Togo a convié la presse à une conférence pour présenter la quintessence du rapport.

Selon le rapport, il ressort globalement des investigations que la ligne de défense des responsables de la FTF (comité exécutif, médecins, juriste) repose entre autres moyens, sur les manquements et les retards dans les réactions de la CAF et de l’UFOA B, aux requêtes introduites. “Ceci dit, si des réserves et reproches ont été formulées par les responsables de la FFT relativement à l’attitude du comité d’organisation du tournoi et de la CAF, il n’en demeure pas moins que certains manquements et même certaines légèretés sont imputables à la FTF ou sont partagés avec la CAF et peuvent être relevés autant au plan administratif, technique, organisationnel que médical“, constate la commission.

Pas de sanctions, mais des recommandations fortes

De ce fait, la commission a formulé des recommandations à l’endroit de la FTF et du ministère des sports et des loisirs. En conséquence Mme la ministre a saisi l’occasion pour exhorter le président de la FTF et les autres membres du Comex à faire siennes les recommandations de la commission afin de renforcer le management de leurs activités au niveau de la FTF. “En ce qui concerne le ministère des sports et des loisirs, je veillerai personnellement à l’application des recommandations pertinentes qui m’ont été soumises par la commission”, a-t-elle promis.

Pour finir, le Commandant Bessi-Kama s’est dite soulagée de constater que tous les acteurs de la FTF sont exempts de tout soupçon de fraude dans cette affaire. “On peut donc, pour clore ce rapport, soutenir sans risque de nous tromper que l’honneur de la FTF est sauf. Il n’y a aucune intention malveillante, donc aucune sanction n’est à envisager“, a-t-elle laissé entendre. Aussi encourage-elle la FFT à insister sur les requêtes introduites auprès de la CAF afin qu’elle y réponde clairement et formellement en vue de laver définitivement l’affront fait au Togo, qui n’est qu’une victime du système d’évaluation de l’âge des athlètes.

ReDok.

Visited 7 times, 1 visit(s) today