Autorisation de la HAAC No 0025/HAAC/12-2020/pl/P

Rédigé par 11 h 06 min Football, Sport

Football : la FTF sanctionne clubs et supporters.

Chose promise, chose due, les résolutions du dernier congrès ordinaire de la FTF relatives aux violences sur les stades connaissent une première application. En effet, les clubs de première division (Gbikinti de Bassar, Foadan de Dapaong), et de deuxième division (Kotoko de Lavié) sont sanctionnés.

On se souvient des débordements intervenus le 10 février 2019, et qui ont entrainé des atteintes à l’intégrité physique des arbitres, des envahissements de terrain, des jets de projectiles des supporters. Les défaillances sécuritaires imputables aux Clubs qui jouent à domicile ont également été relevées.

Par conséquent, s’en suivent : « deux ans d’interdiction de jouer à domicile pour le compte de la première division ou de la deuxième division assortis d’une amende de 1 000 000 de francs CFA », à Foadan FC de Dapaong.

« Il est également mis à la charge de Foadan FC de Dapaong les frais de déplacement du Commissaire au match (aller-retour Sokodé-Lomé) et de l’arbitre (Aller-retour Kara-Lomé) pour leur comparution devant la commission de discipline ».

« Un an de suspension du stade municipal de Dapaong pour le compte du championnat national de première division et de deuxième division avec une amende de 500 000 F CFA » 

« Six mois d’interdiction de jouer à domicile avec une amende de 300 000 de francs CFA », à Kotoko de Lavié.

Toutes ces informations ont été rendues publiques le vendredi 1er mars par le bureau exécutif de la FTF, via un communiqué.

En ce qui concerne les supporters, ceux de Gbikinti FC sont condamnés « à rembourser les dépenses médicales supplémentaires effectuées par les arbitres à Kara qui s’élèvent notamment à 40 000 francs CFA pour M. SAIME Koffi et 35 000 francs pour M. ESSOZIMANA Tchaa », et à verser à « M. ESSOZIMANA Tchaa, la somme forfaitaire de 50 000 francs CFA pour couvrir la perte des équipements et matériels de travail à lui dérobés par les supporters », lit-on dans le communiqué.

Des sanctions somme toute, logiques même si elles peuvent paraître sévères, au vu de ce que les clubs gagnent en participant au championnat. Mais, rien ne peut valoir la vie d’un homme, surtout sur un terrain de football « loisir ». Un nouveau virage, et un coup de collier qui on l’espère sera maintenu et assumé par la FTF afin d’éviter les « Deux poids, deux mesures » afin de commencer à éradiquer ce phénomène dévastateur pour le football national.

Redok.

Visited 5 times, 1 visit(s) today