Autorisation de la HAAC No 0025/HAAC/12-2020/pl/P

Rédigé par 15 h 03 min Football, Sport

Football Féminin /TOGO : Dauphines et Araignées, destins croisés

La pratique du football féminin au Togo se résume pour le moment à la passion. Dans ce secteur presque oublié, certains amoureux du ballon rond et de la promotion de la fille et de la femme, en ont fait un cheval de bataille. Dans la pléiade de clubs féminin de football que compte le Togo ‘’les Dauphines’’ de Lomé et ‘’les Araignées’’ d’Agoènyivé en sont une illustration.

Deux clubs certes distincts mais dont les histoires restent liées à un homme, ATTISSO Kokou Dosseh Prosper alias Poto Poto.

Destins croisés, mais….

Feu ATTISSO Kokou Dosseh Prosper alias Poto Poto a suscité l’admiration. Le 8 mars 2001, Poto poto fait naître l’Association Sportive et culturelle “Les DAUPHINES” de Lomé (AS Les Dauphines). Les Dauphines de Lomé, un club de football féminin qui fera parler de lui dans la ligue de Lomé.

Avec le temps, la nécessité d’avoir une pépinière se fait sentir et Poto Poto, la crée sans hésiter sous le nom d’association sportive et culturelle “Les ARAIGNÉES” d’Agoènyivé (AS Les Araignées) le 19 novembre 2005. Basé dans l’ancien district 7 de football, les Araignées se détachent des Dauphines en 2013. Malgré cette scission, l’esprit de Poto est toujours présent dans chacun des clubs à travers la philosophie, le style de jeu, le mode de vie des clubs.

Fait notable et remarquable par les amoureux du football féminin, adversaires redoutables sur l’aire de jeu, Dauphines et Araignées n’en pas moins sœurs et filles d’un même père qui partagent des histoires communes en dehors.

…… fonctionnement différent

En effet, ces deux clubs ont un fonctionnement qui sort du commun. Outre le fait que la tenue d’une équipe féminine de football au Togo est une question d’endurance, de passion et de savoir-faire, ATTISSO Kokou Dosseh Prosper alias Poto Poto a su innover et s’adapter.

Formateur sportif et en même temps ami, père , il a su inculquer des valeurs humaines essentielles à ses joueuses (une formation qui va au-delà des aires de jeu).

Alors même que plusieurs clubs féminins sont consommateurs de talents tout faits, Les Dauphines et les Araignées sont plus tournées vers la formation et l’entretien des talents. C’est dans cette dynamique qu’on peut retrouver au sein de ces formations des filles et des femmes qui sont devenues aujourd’hui des joueuses de qualité, (alors qu’au départ elles n’y étaient pas prédestinées) ainsi que des jeunes talents qui ont pu éclore.

Et pour couronner le tout, la marque de fabrique de ce mode de fonctionnement, c’est l’ambiance spéciale qui régnait pendant les séances d’entrainement. Cette ambiance est selon des anciennes joueuses des deux clubs, « tout un art » maîtrisé par Poto Poto et qu’on ne trouve que là, avec l’incorporation de joueuses dans les staffs.

Et un héritage à pérenniser

Depuis le 1er mai 2021, le football féminin togolais en général et les clubs Dauphines et Araignées en particulier ont perdu leur président fondateur ATTISSO Kokou Dosseh Prosper alias Poto Poto. Le 20 juin dernier, joueuses, famille, sympathisants se sont rassemblés autour du cuir rond pour les cérémonies du trentième jour. Le président fondateur est passé de l’autre côté du rideau mais les talents qu’il a formés ou qu’il formait toujours sont là et dans l’obligation de poursuivre cette œuvre.

 Le 25 juin dernier, jour d’anniversaire de Poto Poto, joueuses, membres du staff et sympathisants de sont engagés unanimement à perpétrer l’œuvre de l’illustre disparu en redonnant du souffle aux clubs Les Dauphines et Les Araignées, et à faire briller les nouvelles pépites formées à Dabadakondji, Anfoin et Boko.

Le vœu de plus d’un, c’est de voir un championnat de football féminin régulier avec non seulement la première division mais aussi les  2ème et 3ème troisième divisions afin que les Dauphines et les Araignées puissent se repositionner et compétir. Pour la saison 2020-2021 annoncée, les Dauphines et les Araignées espèrent que leurs joueuses pourront donner le meilleur d’elles-mêmes pour préparer les éditions prochaines.

Miss Darlix.

Visited 118 times, 1 visit(s) today