Autorisation de la HAAC No 0025/HAAC/12-2020/pl/P

Rédigé par 4 h 11 min Football, Sport

Football / CAN 2023 : Et si la révélation s’appelait Emerse FAE ?

Destiné à être sélectionneur éphémère, à peine nommé, aussitôt remplacé, il est aujourd’hui en finale de la CAN.

Destiné à être sélectionneur éphémère, à peine nommé, aussitôt remplacé, il est aujourd’hui en finale de la CAN.

 Âgé tout juste de 40 ans, Emerse FAE a été formé au FC Nantes, où il a fait toutes ses classes et a été professionnel pendant 4 ans. Il a gagné la Coupe Gambardella avec le FC Nantes, et a joué plus de 200 matches professionnels avec ces deux clubs, Nice et Nantes. C’est avec le club de Reading en première ligue anglaise qu’il achève sa carrière ponctuée par de nombreuses blessures, et surtout un problème cardiaque.

Emerse Faé a été international espoir français. Il opte ensuite pour la sélection ivoirienne en 2005. L’ancien joueur a une bonne connaissance de la CAN. Il a été finaliste de la compétition en 2006 avec la sélection ivoirienne et un certain Didier Drogba.

A la fin de sa carrière, il décide de passer ses diplômes d’entraîneur. Il s’occupe des équipes de jeunes à Clermont et à L’OGC Nice. Il devient l’adjoint de Jean Louis Gasset et s’occupe des U23 de la Côte d’Ivoire.

Cette CAN 2023 chez lui, est sa première grande compétition chez les A. Destiné à être dans l’ombre de Gasset comme adjoint, le voilà subitement propulsé au devant de la scène, comme numéro 1. Tout comme sa sélection, il subit l’humiliation de se voir préféré Hervé Renard, alors qu’il venait à peine d’être nommé.

Signe du destin sans doute, le deal entre la FIF et la FFF, ne se fera pas, et il prendra les rênes des Éléphants qualifiés miraculeusement pour les 1/8 de finales. La suite on la connaît.

Le jeune technicien redistribue les cartes, et fait montre avec son staff d’une grande connaissance de ses hommes. Il fait des changements impactant à chaque match, changeant le cours de matches qui semblaient perdus. La Côte d’Ivoire n’a plus de star.

La star c’est l’équipe, les 27 joueurs. Et quand on lui demande le secret de cette métamorphose des Éléphants, il répond : C’est un groupe que je connais depuis un an et demi. Je connais les mots et les comportements à avoir pour changer leur état d’esprit. C’est quelque chose qu’on avait et qu’on a perdu après notre premier match contre la Guinée-Bissau. Les mots ont été dits, ils savent ce que j’attends d’eux”

Le voilà, l’ancien joueur aux 44 sélections entre 2005 et 2012 à la tête des Éléphants qu’ il conduira peut être à la terre promise le 11 février 2024 avec à la clé le titre continental qu’il n’a pas pu gagner en tant que joueur; le 3e de l’histoire de la Côte d’Ivoire.

Quoiqu’il en soit, avec un tel parcours et dans de telles conditions, c’est déjà la révélation de la compétition.

Tony DEE.

Visited 65 times, 1 visit(s) today