Autorisation de la HAAC No 0025/HAAC/12-2020/pl/P

Rédigé par 13 h 43 min cyclisme, Sport

Cyclisme / Mali : Yaya Diallo se succède à lui-même

L’édition 2020 du championnat national de cyclisme s’est déroulée le weekend dernier à Nièna dans la région de Sikasso. Organisée par la Fédération Malienne de Cyclisme (FMC) et son sponsor officiel, Sotelma Malitel, comme lors des précédentes éditions, les épreuves étaient ouvertes à toutes les équipes et associations sportives nationales.

Au total, 83 cyclistes venus des ligues de Bamako, Koulikoro, Sikasso, Ségou et Kayes ont pris le départ de l’épreuve qui s’est déroulée en deux étapes avec un nombre de coureurs par équipe limité à 6. La première épreuve était une course contre la montre, une épreuve individuelle qui s’est disputée sur une distance de 10 km.

Partis de la Mairie de Nièna, les coureurs ont traversé le village de Tiola en Aller-Retour, soit sur 4 kms en passant par la route menant à l’ancien poste de la Protection civile pour revenir devant la Mairie de Nièna en Aller-retour soit une distance totale de 10 kms. Sans surprise, c’est le champion du Mali en titre Yaya Diallo de Sikasso qui a remporté l’épreuve se succédant à lui-même dans un temps de 12’48’’40. C’est son troisième titre, après ceux de 2016 et 2019.  Sidiki Diarra de Sikasso B arrive en deuxième position avec un temps de 14’10’’61, alors que Moussa Togola de Bamako C se classe troisième (14’32’’63).

Quant à la course contre la montre par équipe sur une distance de 16 kms, sur le trajet : Mairie de Nièna – plaine de Tiola en Aller-retour pour 8 kms, –  grand caïcédrat à Kobougoula – Mairie de Nièna, elle a été remportée par le champion du Mali et ses partenaires de Sikasso A dans un temps de 19’52’’. L’équipe de Sikasso B conduite par Sidiki Diarra a réalisé le deuxième meilleur temps (21’47’’), alors que celle de Bamako A composée de Oumar Sangaré, Brehima Diarra, Diakaridia Sangaré, Souleymane Diarra et Ousmane Bagayoko se classe troisième au classement général avec un chrono de 22’07’’.

S’agissant des récompenses, les dix premiers de chacune des deux épreuves (individuel et par équipe) ont été primées respectivement de 50. 000 Fcfa à 10. 000 F cfa et 65. 000 F cfa à 10. 000 Fcfa.  C’était la fête à Nièna. Malgré les fortes pluies qui se sont abattues sur Niéna, les populations sont sorties très nombreuses. Preuve que le Ganadougou est la capitale du cyclisme malien, les inconditionnels sont venus de tous les villages environnants et ont pris d’assaut la Marie de Niéna et les abords de la voie bitumée très tôt dans la matinée. Chaque village est venu avec ses instruments de musique traditionnels, ses chanteurs et ses danseurs, donnant ainsi un éclat particulier à la course.

Kams.

https://www.ahouevi.net/cyclisme-mali-yaya-diallo-se-succede-a-lui-meme/

Visited 46 times, 1 visit(s) today