Autorisation de la HAAC No 0025/HAAC/12-2020/pl/P

Rédigé par 14 h 28 min cyclisme, Sport

Cyclisme / Mali : Madou Diallo bouscule la hiérarchie 

La septième édition du Grand prix du président du Comité national olympique et sportif (CNOS) s’est disputée le samedi 3 octobre 2020 sur le boulevard de l’Indépendance.

Cette année, C’est Madou Diallo (Wassa mining) qui  l’emporte à la surprise générale. Il boucle les 112,3 km en 2h 30 min 27 secondes. Ses deux coéquipiers, Diondouba Diallo et le champion du Mali, Yaya Diallo arrivent respectivement deuxième et troisième de la course.

Au total, 77 cyclistes ont rivalisé d’ardeur pour remporter le trophée du nom du premier responsable du mouvement olympique national, Habib Sissoko.

Après le départ donné sur le boulevard de l’Indépendance, le peloton emprunte la direction de l’Aéroport international président Modibo Keïta-Sénou, passe devant le cinéma Hippopotame, le Centre international des conférences de Bamako (CICB) puis le pont Fahd.

Ensuite, ils font demi-tour et longent à nouveau la route de l’Aéroport international président Modibo Keïta Sénou, avant de revenir au boulevard de l’Indépendance pour dix tours de piste, avec trois Points chauds. Drissa Bamba (2) et Tiémoko Diallo (1) en sont les vainqueurs.

Puis, après un passage par Koulouba (5,3km), les couleurs reviennent sur boulevard de l’Indépendance où sera jugée l’arrivée. Et, contre toute attente, c’est Madou Diallo de l’équipe Wassa Mining qui franchira la ligne d’arrivée devant ses deux coéquipiers, Diondouba Diallo et Yaya Diallo.

« C’est un sentiment de joie qui m’anime après cette victoire. Ma joie est d’autant plus grande que mon équipe a occupé les troisièmes premières places du classement… » confiera-t-il à la presse à l’arrivée après avoir reçu son trophée des mains du président d’honneur de la Fédération malienne de cyclisme (FMC), le Pr Dioncounda Traoré.

Par ailleurs, l’ancien président de la République par intérim avait à ses côtés le président de la FMC, Amadou Togola, la vice-présidente du CNOS, Sangaré Aminata Keïta et le secrétaire général du ministère de la Jeunesse et des Sports, Amadou Diarra Yalcouyé.

A noter également qu’avant l’entrée en lice des cyclistes pour le Grand prix, le public a assisté à la course féminine qui a mise aux prises les juniors. Pour la petite anecdote, cette épreuve a été remportée par Maïmouna Bagayoko devant Djénéba Sanogo et Fatoumata Fané.

HaKam.

https://www.ahouevi.net/cyclisme-mali-madou-diallo-bouscule-la-hierarchie/

Visited 8 times, 1 visit(s) today