Autorisation de la HAAC No 0025/HAAC/12-2020/pl/P

Rédigé par 23 h 41 min Basketball, Sport • 2 Comments

Basketball / Togo : Léon Kougbe, « Père Léon » s’en est allé sans la reconnaissance nationale méritée

Léon Kougbe, « Fo Léon » ou encore affectueusement appelé « Père Léon » s’est pieusement endormi dans le Seigneur le samedi 29 mai 2021, à l’âge de 90 ans.

Bon et affable

Léon Kougbe pour tous ceux qui l’ont connu était un homme bon et affable, toujours prêt à rendre service. Fondateur du club de la Jeanne d’Arc de Lomé, il était l’un des tout premiers apprentis de Maître Paul Lawson lorsque celui-ci mit en place dans les années 1955 une équipe de basketball à l’Ecole Primaire Catholique d’Amoutiévé.

C’était aussi et surtout, un vrai sportif doué d’un sens élevé du fair-play, qui aura marqué le basketball togolais. D’un altruisme et d’une générosité exemplaires, iCVl (un autre de ses surnoms) sait assister ceux qui ont besoin d’aide, surtout les jeunes apprentis, élèves et étudiants à l’époque à la JA. Pour Odile Codjo, ancienne capitaine de la Jeanne d’Arc de Lomé, « Fo Léon a beaucoup d’entregent. Ce qui lui permet de faire face aux situations les plus cocasses, qu’il s’agisse de la défense des intérêts du sport en général ou du basketball ou de la JA en particulier. Il était véritablement le grand frère de tous. Aimé et respecté. Fin Psychologue, Fo Léon savait partager sa convivialité qui le rend accessible à tous et qui lui permet d’imposer la rigueur et la discipline qu’exigent le jeu d’équipe, le travail collectif »

Un véritable pionnier

Mécanographe de son état chez Walter, une société de la place à l’époque, il était d’après Horatio Beno Freitas, l’un de ses adversaires , « le seul à faire à l’époque des shoots dits « Bras rouler », l’un des pionniers du basketball togolais, un véritable costaud qui a fait du rugby, du football américain, un grand basketteur et sportif… ».

Enfin, Cosme d’ALMEIDA dont il a été le mentor au moment de la création du premier club de Handball au Togo, se souvient de lui comme étant, toujours disponible et dont les conseils n’ont jamais fait défaut dans cette aventure de la création et de l’introduction du Handball au Togo. Il regrette que ce soit à titre posthume que cet hommage lui est rendu, et déplore que cela ne fut fait de son vivant.  « Je revois encore l’image à Marius Moutet, quand certains me chassaient de ce terrain de basketball, parce qu’ils ne supportaient pas que je vienne démarcher les joueuses de la

Leon Kougbe en orange, parmi ses amis Sissi Dagbovie, Marius Agbodjan, au stade municipal de Lomé

JA, qui étaient un un trésor inestimable pour le sport togolais. »

Un rassembleur

En effet, Léon Kougbe a su mener la JA au sommet du championnat national de basketball, tant en équipe féminine qu’en équipe masculine. Et c’est tout naturellement avec lui que l’équipe nationale masculine de basketball a connu ses plus grands succès au plan international. Et Odile Codjo de conclure : « Fo Léon aura consacré toute sa vie à la promotion du basketball au Togo. Il demeure l’un des grands pionniers de ce sport, aux côtés de Basile et Pierre Adam, Séraphin Lawson, Eustache Houndjo, Amissavi Johnson et autres qui l’ont déjà précédé là où il repose désormais. Tous ceux qui l’ont connu pleurent un grand sportif, un grand humaniste, un grand homme, un grand frère. »

Père Léon sera conduit dans sa dernière demeure le samedi 19 juin 2021 au cimetière de Bè Kpota, après une messe veillée le 18 juin à l’Eglise Marie Reine de Bè à 17H.

Qu’il repose en paix.

Tony Dee. 

Visited 10 times, 1 visit(s) today