Autorisation de la HAAC No 0025/HAAC/12-2020/pl/P

Rédigé par 18 h 50 min Basketball, Sport

BASKETBALL / TOGO : « Elise AFETSE, une Togolaise à la conquête du public sportif sénégalais

Du Togo en passant par le Bénin, Elise AFETSE a posé ses valises au sein de la formation de basketball de la Jeanne d’Arc de Dakar au Sénégal. Outre les contraintes, le travail acharné et bien fait a permis à Elise AFETSE (EA) de s’imposer en terre Wolof. Dans cette interview accordée à Ahouevi Info, l’étoile togolaise du basketball au Sénégal nous parle de son parcours.

Ahouevi : Pouvez-vous vous présenter à nos auditeurs ?

EA : Je me nomme AFETSE Aku Venunye

Ahouevi : Que pouvez-vous nous dire de votre passage du championnat togolais au championnat sénégalais ?

EA : Mon passage du championnat togolais à celui du Bénin pour championnat sénégalais s’est fait par le biais d’une joueuse. Il s’agit de l’internationale ivoirienne Fatoumata KONE qui évolue déjà à la Jeanne d’Arc depuis trois ans. Aussi grâce à un Monsieur qui est un ami sur Facebook qui voulait coûte que coûte que je vienne jouer pour son club. Comme par coup de chance, le choix de ces deux personnes s’est porté sur la même équipe (la Jeanne d’Arc).

Ahouevi : comment s’est passée votre intégration à la Jeanne d’Arc ?

EA : Quitter son pays et aller jouer ailleurs n’est pas chose facile. L’intégration n’a pas été pas facile non plus. Entre les entrainements et les matchs (fatigants et stressants), je n’avais pas eu le temps de me concentrer sur qui m’aime ou pas. Parce qu’au départ, il y avait comme une certaine méfiance. Je me suis donnée à fond et je continue d’ailleurs de le faire et maintenant ça va mieux, on joue ensemble et on gagne ensemble.

Ahouevi : Parlez-nous un peu du championnat en cours avec Jeanne d’Arc

EA : La Jeanne d’arc, est une équipe qui est en pleine reconstruction donc le début a été vraiment difficile parce qu’on ne se connaissait pas. Le jeu n’a pas été collectif, le coach se plaignait qu’on n’atteignait pas les 60 points mais à un moment, la donne a changé. On scorait, on en faisait voir de toutes les couleurs aux équipes considérées comme reines du Sénégal.  L’objectif de l’équipe en début de championnat était d’être parmi les 4 meilleures afin de participer aux play-offs, je dirai à l’instant T que l’objectif est atteint parce qu’on démarre les Play- offs bientôt. Aussi, on a participé à la coupe du Sénégal, on jouera les quarts de finales sous peu. Bref, je dirai que si tout se passe bien on ira au-delà de l’objectif fixé.

Ahouevi : Quelle comparaison faites-vous entre ce championnat avec celui du Togo ?

EA : Ce qui m’éblouit et me donne le courage de continuer à me battre est que le basketball sénégalais est professionnel. Il est suivi et apprécié par tous, et de surcroit c’est un championnat médiatisé. C’est un championnat physique et technique à la fois et suivi par la nation toute entière. Durant un match, tu constates que les coaches travaillent, se donnent à fond, se documentent pour donner le meilleur à leurs joueuses et en retour tu remarques que ces joueuses travaillent aussi dur pour donner un beau spectacle à leurs spectateurs. Ce n’est pas un championnat de chichi et tu notes que tous les clubs veulent gagner, aucun match n’est gagné au préalable.

Ahouevi : Que peut-on retenir du déroulement du championnat sénégalais en cette période de la pandémie de la Covid-19 ?

EA : En cette période de pandémie, je dirai qu’il n’y a pas eu de répercussions sur le championnat sénégalais de basketball, parce que dès qu’ils l’ont commencé, aucune suspension n’a été constatée, ni de cas confirmés de joueurs contaminés. Et à un moment donné, ils ont redonné accès aux différents stades pour suivre les matchs.

Ahouevi : Votre mot de fin

EA : Je dis un grand merci à Ahouevi pour cette interview.  Je fais un clin d’œil à mes chères sœurs et je leur dis de ne pas abandonner, de toujours bosser car un soleil se lèvera sur le Togo incha Allah et que DIEU bénisse note cher pays.

Propos recueillis et transcrits par Miss Darlix

Visited 5 times, 1 visit(s) today