Autorisation de la HAAC No 0025/HAAC/12-2020/pl/P

Rédigé par 11 h 29 min Basketball, Sport

Basketball /13 juin 2015- 13 juin 2020 : Maurice Messan Attolou, 5 ans déjà,  !

13 juin 2015-13 Juin 2020, il y a 5 ans, ce n’était pas le moment, et même aujourd’hui, ce n’est pas le moment, et pour nous mortels, ce ne sera jamais le moment, même si nous savons que la route qu’il a prise de 13 juin 2015, nous la prendrons tous un jour.

En effet, il y a 5 ans que Maurice Attolou Messan, s’en est allé emportant avec lui son rire tonitruant et contagieux ! Ce journaliste sportif amoureux de tous les sports en particulier du basketball et du football qui a fait ses classes au Collège Tchaminade de Kara, avant de se révéler comme basketteur au Landja Club de Kara, d’où son surnom « Lama Kara ».

Arrivé à Lomé, c’est vers le club Agaza qu’il se dirige et s’impose en dépit d’une certaine méfiance de ses coéquipiers qui l’avaient pris de haut, parce qu’il provenait d’un club de l’intérieur du pays.

Son travail, sa ténacité, sa rigueur et son talent l’avaient rendu incontournable. Et Johnson Fafadji, Instructeur FIBA, son coéquipier de l’époque à Agaza de Lomé, se rappelle de l’origine de son surnom « C’est le moment » en ses termes : « c’était au cours d’un match, où à cause du système de jeu de l’adversaire, moi le meneur de jeu j’éprouvais des difficultés à remonter la balle. J’étais au poste 1, Messan Attolou au poste 2 et Abel Zotchi au poste 3. Au cours d’un temps mort, nous avons mis en place une stratégie……A la reprise, alors qu’il avait effectué, un IN and Out, c’est-à-dire un démarquage propre, je ne l’ai pas vu à temps, c’est alors qu’il m’a crié : ‘Fafadji, c’est le moment’, alors sans hésiter je lui envoie le ballon, il s’éleva et l’envoya dans le panier grâce à un tir à trois points pour nous… »

Ancien international de Basketball, puis entraîneur national, il avait un diplôme d’entraineur de 3è degré, et a également entraîné des clubs comme FABA, et Fighters avec lequel il fut champion de la Ligue de Lomé Golfe en 2012.

Attolou Messan était aussi connu pour sa générosité. Pour Damtare Fatarh, ancien joueur des deux clubs, “c’était essentiellement un père de famille, qui prenait tous ses joueurs comme ses enfants. Il nous a montré beaucoup de belles choses.”

André Goungou, actuel Président de la Fédération Togolaise de Basketball, et Président du club Fighters, Attolou Messan était un homme sage, rigoureux, pointilleux et surtout très facile à aborder. « Je suis devenu très proche de lui, grâce à sa simplicité, son abord facile. C’était quelqu’un de très sage, qui réfléchissait à tout et ne banalisait rien »

Amis dans la vie et adversaires sur le terrain lorsqu’ils évoluaient l’un pour l’Entente II et l’autre pour Agaza, cette complicité s’est poursuivie une fois leur période d’activité arrêtée, au sein du club Amicale 70. Willy Ayivi-Fandalor, 1er Vice-Président de la Modèle de Lomé, est toujours ému, même 5 ans après : « Parler de Messan au passé, même 5 ans après sa disparition m’est très difficile… mais je retiendrai de lui entre autre, sens profond de l’innovation dans ses émissions sportives à la télévision…quant au basketteur, tout le monde se souvient de son incroyable adresse aux trois (3) points… Messan Attolou était la joie de vivre que la mort a ôté trop tôt. »

Journaliste de son état, admis à la retraite Maurice Messan Attolou a fait son chemin et a collectionné les sobriquets : C’est le Moment, Lama_Kara, Mon Ami, Grands Moyens, repose en paix.

https://www.ahouevi.net/basketball-13-juin-2015-13-juin-2020-maurice-messan-attolou-5-ans-deja/

Visited 14 times, 1 visit(s) today