Autorisation de la HAAC No 0025/HAAC/12-2020/pl/P

Rédigé par 15 h 57 min Basketball, Sport

Basket-ball : Actualités du Mali

Un stage pour les entraîneurs

Un de formation pour arbitres de niveau I a démarré, lundi au Palais des sports Salamatou Maïga de Bamajo. La cérémonie d’ouverture était présidée par Mahamadou Sidibé, le représentant de la direction nationale des sports et de l’éducation physique (DNSEP), en présence de Seydou Maïga, le secrétaire général de la Fédération malienne de basket-ball (FMBB) et les instructeurs Fiba, Nour Amri, Rous Khalil et Naoufal  Uariachi.

D’une durée de 5 jours, il entre dans le cadre de la promotion du basket-ball au Mali, à l’initiative de la FMBB, en collaboration avec Fiba-Monde. Au total, 45 techniciens y participent et seront entretenus sur les nouvelles lois du basket-ball, le rôle du coach dans une équipe et la préparation physique et mentale des joueurs.

Mme Dao Ouassa Dembélé, le sport dans le sang

Nous sommes en 2014, lors du dîner gala organisé par les autorités pour rendre hommage aux anciennes gloires du pays, le président de la République, Ibrahim Boubacar Keïta lance cette petite phrase au moment de saluer une dame : «Vous, je vous connais, c’est Ouassa Dembélé». Visiblement surprise, Ouassa Dembélé sourit, avant de serrer la main du chef de l’Etat.

Le visage de Ouassa Dembélé était connu de tous, même au sommet de l’Etat. La raison est simple : ancienne basketteuse du Djoliba et de la sélection nationale est l’une des rares femmes du Mali, dont tous les enfants (5 au total, 3 basketteurs, 1 footballeur et 1 athlète) ont suivi les traces de leur mère et sont devenus des sportifs de haut niveau.

On peut citer Fanta Dao, sacrée plusieurs fois championne du Mali des 100 et 200m, Moussou Dao et Cheick Tidiane Dao qui ont évolué au Stade malien pendant plusieurs années, la première dans l’équipe de basket-ball des Blancs et le deuxième dans l’équipe de football. Ce n’est pas tout, l’époux de Ouassa Dembélé, Bougouna Dao est également un ancien athlète qui a été sélectionné plusieurs fois en équipe nationale.

C’est donc une vive émotion dans tout le Mali que la disparition le 17 décembre dernier de Ouassa Dembélé, qui a commencé à jouer au Basketball, dès l’âge de 17 ans, en 1966. Elle remporte son premier titre majeur avec la sélection nationale du Mali à Dakar au tournoi de la Zone II. Mme Dao Ouassa Dembélé repose désormais au cimetière de Lafiabougou. Elle laisse derrière elle, cinq orphelins et un époux inconsolables.

HaKam.

https://www.ahouevi.net/basket-ball-actualites-du-mali/

Visited 7 times, 1 visit(s) today